Avant la journée décisive devant le tribunal de commerce de Dijon le 27 avril, retour sur les mobilisations des salarié.e.s de la fonderie MBF Aluminium du 17 avril à St Claude et le 22 avril sur l’A 404.

Publié le 24/04/2021

Après de nombreuses actions les semaines passées, les salarié.e.s de MBF aluminium (fonderie pour l’automobile), en redressement judiciaire depuis le 4 novembre 2020, ont manifesté massivement avec la population de samedi 17 avril à St Claude. En assemblée générale lundi 19 avril 2021 ils avaient décidé du blocage du péage de St Martin du Fresne sur l’A40 le jeudi 22 avril et appelé à une nouvelle mobilisation devant le tribunal de commerce de Dijon le 27 avril 2021, date limite à laquelle doivent être de nouveau examinées les propositions d'éventuels repreneurs ou la décision de liquidation judiciaire avec la perte de 280 emplois à la clé !

En effet le tribunal de commerce de Dijon avait donné un nouveau délai pour qu’il y ait de nouvelles offres de reprise, jugeant insuffisant le projet de M. COLLA de la holding de droit anglais CMV Aluminium Limited actionnaire actuel de MBF et qui a déjà mis en difficulté d’autres entreprises en France dont le célèbre cas de GM&S à la Souterraine dans la Creuse. La bagarre des salarié.e.s de cette entreprise est le sujet de la BD « sortie d’Usine » signé de Benjamin Carle et dessinée par David LOPEZ en librairie depuis le 18 mars dernier (STEINKIS éditeur).  

 

st claude 1

La grosse mobilisation à St-Claude le samedi 17 avril après-midi

 

Ecoutons d’abord Marie-Jo HUGON, une militante de l’Union Locale des Retraités CFDT du Haut Jura :

Beaucoup de monde. Ont pris la parole : la CGT de MBF, Philippe Martinez, Marie-Guite Dufay(NDLR : Présidente du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté), le Maire de St-Claude, le Président de la « Com’ Com’ » du Haut-Jura-Saint-Claude, le Président du Conseil Départemental, Un représentant du comité de soutien de l'hôpital, Laurent Corradini (NDLR secrétaire régional des métallos CFDT de Franche-Comté), le Président des commerçants, la FSU, la CGT de l'hôpital. Le maire a reçu pendant la manif un coup de téléphone d'un repreneur potentiel qui remettra son dossier de reprise au tribunal le 22 avril. Espérons que MBF ne fermera pas car se serait une catastrophe pour le Haut-Jura tout entier.

 

Oui il y avait beaucoup de monde à St Claude ce samedi après-midi : plus de 700 personnes selon la gendarmerie, 1 000 selon les organisateurs dit la presse régionale.

st claude 2

 

Oui espérons que le tribunal de commerce à Dijon le 27 avril prochain pourra étudier un véritable projet industriel d’un repreneur sérieux qui puisse relancer MBF Aluminium à St-Claude dans ce milieu de la fonderie chahuté depuis quelques mois et qui avait conduit La Plateforme automobile (PFA) qui représente les 4000 entreprises de la filière automobile et mobilité à commander un rapport début 2020 au Cabinet BERGER sur la fonderie. Ce rapport avait conduit SYNDEX notre partenaire d’expertises comptables, économiques et conditions de travail a titré un de ses articles en novembre dernier « ne condamnons pas la fonderie trop vite » et rappelait : «  Si le rapport condamne la fonderie ferreuse, qui représente 20% des volumes actuels, il trace des perspectives de croissance pour la fonte d’aluminium. De belles opportunités s’offriraient ainsi aux entreprises qui sauront investir dans de nouvelles technologies ».(Document en téléchargement ci-dessous).

 

image1C’est aussi ce qui rappelait dans son intervention à St-Claude lors de la grande manifestation du 17 avril, Laurent CORRADINI le secrétaire de l’Union Mines Métallurgie CFDT de Franche-Comté :  

« Je représente la Fédération Générale Mines Métallurgie (FGMM) CFDT et à ce titre je viens soutenir l’action des «  MBF »

 Parce qu'effectivement, en dehors du fait que la région Saint-Claude est fortement menacée par la difficulté que vit aujourd'hui MBF, c'est toute l'industrie en France qui est menacée également.

 Et comme les précédents intervenants ont pu le dire, on n’insiste pas assez sur le fait que l'Etat distribue sans contrepartie.

Il est indispensable que chaque fois qu'il y ait une distribution d'argent public qui est faite et comme le précisait la Présidente de Région, une contrepartie doit être imposée aux entreprises ; ce ne sont pas les salariés qui refusent, ce sont les industriels qui refusent les contreparties.

 Nous devons, par leur combat, continuer d'insister fortement pour que toutes ces contreparties existent et soient clairement écrites par contrat. C'est pourquoi aujourd'hui, en tant que représentant de la FGMM CFDT, nous intervenons y compris au niveau de l'Etat et avec les organisations syndicales bien entendu, pour que l'Etat cesse de distribuer de l'argent sans contreparties.

 

C’est pourquoi nous soutenons le combat des « MBF ».

 De plus « MBF » illustre le fait qu’on a tendance à croire que c'est un secteur perdu ou un secteur en fin de vie. Non, la fonderie n'est pas en fin de vie !  La fonderie est un secteur porteur, nécessaire et indispensable.

Je vous invite à regarder toutes les pièces qui seront devant vous, à regarder la technicité et la qualité de production. Peu d'entreprises en France, et même très peu en Europe, ont la capacité de réaliser sur un même site ce genre de produits.

MBF est indispensable à l'industrie automobile, bien entendu, mais je pense qu’au delà de l'automobile, il peut y avoir aussi une réflexion pour une diversification de production. On parle aujourd'hui d'énergies renouvelables, on parle d'électrification, on parle de voitures électriques. Toutes ces pièces, toute cette technicité sont aussi utilisables à d'autres fins.

 Donc le combat à mener aujourd’hui, c’est :

  • la reprise de l'entreprise MBF par un industriel qui tienne la route,
  • un soutien par des acteurs économiques, territoriaux et régionaux pour qu’effectivement on continue de verser des salaires aux salariés qui vont faire vivre la région,
  • c’est également aussi d'inciter le repreneur à travailler sur une diversification des productions afin de trouver d'autres clients et de ne pas être dépendant de l'automobile dont on connaît malheureusement les tristes habitudes qui sont de poursuivre la recherche à tout prix de rentabilité ».
  •  

WhatsApp Image 2021-04-19 at 11.14.33

Sur notre photo le Secrétaire des métaux CFDT du Jura, Pierre ROUSSEAU, Laurent CORRADINI secrétaire de l’UMM CFDT FC, Saverio VADALA délégué syndical CFDT de MBF et un militant Santé-sociaux CFDT

 

 

 

 

Opération escargot sur l’A404 le 22 avril 2021

 

En assemblée générale lundi 19 avril dernier, les salarié.e.s de MBF avaient décidé du blocage du péage de St Martin du Fresne sur l’A40 jeudi 22 avril. Finalement après intervention de la Préfecture et des gendarmes empêchant leur entrée sur l’A40  ils ont organisé une opération escargot sur l’autoroute A404 partant du péage Saint-Martin-du-Frêne sur l’A 40 (Lyon-Genève) bloqué par les « MBF ».

autoroute a 404

 

 Ils ont donc emprunté  l’A404 qui  relie l'A40 à la D 436 vers le Haut Jura et St Claude en desservant le pôle de plasturgie d'Oyonnax. Quatre-vingt salarié.e.s ont mené cette opération débutée en début d’après-midi et qui s’est achevée un peu avant 18 heures au centre-ville de St-Claude.

Nouveau rendez-vous à Dijon le 27 avril 2021

 

A relire deux articles sur notre site en téléchargement ci-dessous :

SAMEDI 17 AVRIL 14 HEURES DEVANT LA SOUS-PRÉFECTURE DE ST CLAUDE : NOUVELLE ÉTAPE DANS LA MOBILISATION POUR LA FONDERIE MBF ET L’EMPLOI DU TERRITOIRE !

Publié le 14/04/2021

Samedi 17 Avril 14 heures devant la Sous-Préfecture de St Claude : nouvelle étape dans la mobilisation pour la fonderie MBF et l’emploi du territoire !

 

GRAVES MENACES SUR L’EMPLOI DANS LA MÉTALLURGIE À GUEUGNON ET ST-CLAUDE : NOUVELLES MOBILISATIONS LES 22 ET 27 AVRIL 2021.

Publié le 20/04/2021

Graves menaces sur l’emploi dans la métallurgie à Gueugnon et St-Claude : nouvelles mobilisations les 22 et 27 avril 2021.

 

Merci à Erik MARCHAND & Fabrice GINDRE  de l'Union Territoriale Interprofessionnelle CFDT de Chalon sur Saône,   à Saverio VADALA & Laurent CORRADINI  de la Métallurgie CFDT et à Marie-jo HUGON des retraités CFDT du Jura pour leurs infos et photos

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS