Quand des militant.e.s de la CFDT Nivernaise rencontre une parlementaire et élue de terrain : tous les sujets d’actus sont sur la table !

Publié le 29/03/2020

Coronavirus, réforme des retraites et pénibilité, pôle santé de Cosne sur Loire, écoles, école inclusive et services publics territoriaux, « pacte du pouvoir de vivre » tels sont les dossiers discutés lors d’une rencontre à Mesves sur Loire (Nièvre) de la CFDT nivernaise avec la Sénatrice de la Nièvre Nadia Sollogoub

Le 13 mars dernier, une délégation de la CFDT nivernaise rencontrait  la Sénatrice de la Nièvre Nadia SOLLOGUB à Mesves sur Loire (58).

Des militantes et militants CFDT « santé-sociaux », « SGEN (Education nationale) » et « Interco (territoriaux et services locaux tels HLM, eaux, etc.) » accompagnaient Laurence Pauchard notre secrétaire régionale CFDT en charge de l'Union Territoriale Interprofessionnelle CFDT de Nevers(Nivernais-Charollais-Brionnais). Coronavirus, réforme des retraites et pénibilité, pôle santé de Cosne sur Loire, écoles et services publics territoriaux, « pacte du pouvoir de vivre », tels sont les sujets abordés avec la Sénatrice Nadia SOLLOGUB Union Centriste.

 

CORONAVIRUS

En préambule, la CFDT a proposé à la sénatrice de faire un point ensemble sur l'épidémie de Coronavirus : les moyens de protections, la situation des personnes âgées en établissement et à domicile avec les inquiétudes concernant les personnels soignants en contact avec des personnes contaminées, les gardes d'enfants suite à la fermeture des établissements scolaire. "Nous sommes tous potentiellement porteurs et le travail parlementaire risque d'être très compliqué » explique la sénatrice.

 

REFORME DES RETRAITES

La Sénatrice témoigne de l'intérêt que le Sénat a porté à la présentation du modèle de réforme des retraites exposé par Frédéric Sève en charge de ce dossier à la CFDT et seul représentant syndical a être intervenu sur ce sujet au Palais du Luxembourg. Sylvie Vermeillet, rapporteure au Sénat sur la réforme de retraites pense que la CFDT fait de bonnes propositions.

 Le Président Larcher a déploré le manque d'éléments, notamment chiffrés et une absence d'information sur le projet gouvernemental. La CFDT demande une présentation budgétaire de la réforme.

 Concernant le monde agricole : le Sénat a demandé depuis 2018 que les retraites des agriculteurs soient versées à hauteur de 75% du Smic. Le Gouvernement semble accepter cette mesure à partir de la mise en place de la réforme mais ne souhaite pas faire profiter de cette mesure les retraités actuels.

 

PENiBILITE

La sénatrice est d'accord avec la CFDT pour que soit prise en compte la pénibilité dans le calcul des retraites mais à étudier branches professionnelles par branches professionnelles. La pénibilité physique, les expositions à des produits dangereux, le travail en lumière artificielle, de nuit etc...Elle reconnait qu'il faut urgemment revaloriser les métiers notamment les acteurs du maintien à domicile, les aides soignants. La grosse difficulté actuelle c'est le Medef qui ne veut pas entendre parler de réparation de la pénibilité. Sur proposition de la CFDT, elle va prendre connaissance des statistiques des ministères sur la durée de vie en fonction des métiers. Dans la Nièvre, l'espérance de vie est inférieure à la moyenne nationale. Nadia Sollogoub fera remonter nos remarques CFDT Nivernais-Charolais-Brionnais lors des audiences au Sénat.

  

LA SANTE DANS LA NIEVRE

 

POLE SANTE DE COSNE SUR LOIRE

La CFDT est très inquiète quant à la situation du Pôle Santé de Cosne sur Loire, établissement à la croisée de plusieurs départements et dont la disparition serait une catastrophe en termes d'offre de soins sur le bassin. La sénatrice regrette les difficultés du pôle santé de Cosne sur Loire suite aux désaccords entre l'ARS et l’actionnaire KAPA de la Clinique qui a entrainé la fermeture de celle-ci mettant ainsi en péril le Pôle santé et l'hôpital lui-même, partenaire du Pôle. Il faut préserver l'offre de soins sur notre territoire. Pour la CFDT, les différents entre l'ARS et l'actionnaire de la Clinique ne devraient pas se traduire par la disparition de services de soins destinés à la population et ce n'est pas aux usagers d'en "payer les pots cassés". La Sénatrice propose qu'un avocat se saisisse du dossier de la reprise du pôle santé de Cosne. Des dossiers de repreneurs ont été déposés à l'ARS ce qui est encourageant. Il serait préférable que l'ARS  seule étudie le dossier sans interférence des « politiques » et il faut éviter que les autorisations d’activités et d’équipements d’imagerie médicale ne soit transférées de Cosne sur Loire à Nevers. L’UTI CFDT de Nevers, elle, est inquiète de cette fermeture brutale des services du pôle santé

  

Evolution de l'offre de soins.

 On serait mieux pris en charge dans un centre que dans des petites unités dit-on !  Ce n'est qu'une partie de la vérité. Pour éviter les injustices territoriales, la sénatrice propose de développer le transport entre les zones rurales et l'hôpital. Le problème des urgences de nuit est posé : l’hélicoptère dont la Nièvre a été doté récemment ne peut voler de nuit. Implantation des généralistes sur le territoire: Il est regretté que l’on raisonne plus en "métropole" qu’en connaissance de causes des territoires ruraux. Par ailleurs on peut s’étonner que l'on ait préféré repeindre les façades de l'hôpital de La Charité sur Loire plutôt que d'installer du matériel pour porter les malades dans le service de gériatrie !

   

ECOLES

 La CFDT dénonce les baisses de Dotation Horaire Globale (DHG)1, le développement des services partagés dont le découpage se fait parfois "en douce" et l’information tardive des personnels. De plus, les professeurs qui s'impliquent dans leur établissement sont parfois nommés manu militari sur un autre poste. Quid du suivi des projets avec les élèves, quid de la gestion humaines des ressources ? Elle est en lien avec la directrice académique à qui elle a fait remarquer que la réforme du Cours Préparatoire c'était "prendre des moyens ailleurs pour financer cette réforme".

 Par ailleurs, la sénatrice s’étonne de l'arrivée "d'écoles magiques privées" à la place de l'école de la République notamment dans les territoires qui se désertifient. La sénatrice suit de près le dossier de l'école. Elle propose qu'une délégation des parlementaires de la Nièvre aille à la rencontre de JM Blanquer pour dénoncer l'arrivée inquiétante de ces écoles privées, du manque de moyens sur le territoire, du calcul de la DHG qui supprime des heures même dans les établissements ou l'effectif des élèves ne baisse pas. etc...

 La sénatrice nous a invité à consulter les questions2 au gouvernement concernant notamment celle d'Eric Gold, sénateur du Puy de Dome membre du groupe du Rassemblement Démocratique et Social Européen, qui a questionné le Ministre de l'Education Nationale sur les mutations des personnels et la qualité de l'enseignement en milieu rural.

 

Ecole inclusive

« On ferme des filières d'accueil de certains troubles (surdité) pour en ouvrir d'autres ! »  estime N. Sollogoub 3 qui dénonce l’absence de référent handicap dans le département. A ce propos est évoquée l'action de l'association "les mains libres de petit Pierre" et la question posée au Sénat par la sénatrice sur la Scolarisation des jeunes sourds et malentendants. Le SGEN CFDT a remis à la sénatrice un résumé des problématiques rencontrées par les personnels en charge d'ULIS ( Unités Localisées d’Inclusion Scolaires)4

 

SERVICES PUBLICS TERRITORIAUX

 Nadia Sollogoub s'inquiète de la spirale de la perte de services publics dans les territoires ruraux et les baisses de moyens.  "Il faut des salles des fêtes, des cinémas pour être attractifs dans les villages pour permettre de maintenir les écoles, les maternités etc...

 

PACTE DU POUVOIR DE VIVRE 

La Sénatrice a découvert avec beaucoup d'intérêt le pacte du pouvoir de vivre, notamment au regard du nombre de partenaires qui ont rejoint le mouvement, "4 pages" Pacte du pouvoir de vivre en téléchargement ci-dessous.

    PETIT VISUEL ppv   

  ----------

 Pour résumer, la CFDT a rencontré une élue militante de terrain, très attachée au territoire, inquiète de la diminution de l'offre de services publics à la population et en particulier la plus éloignée, inquiète également de la politique "de métropole" défendue par certains ministres. Une sénatrice qui s'entoure de personnalités à la coloration politique différente pourvu qu'elles soient solidaires pour défendre la ruralité.

 Nadia Sollogoub a remercié notre syndicat pour la qualité des échanges et semble sincèrement intéressée par le pacte du pouvoir de vivre et par les documents concernant l'éducation nationale et l'école inclusive. Concernant la réforme des retraites, le dossier présenté par Frédéric Sève de la CFDT a inspiré le Sénat. D'ailleurs, le Président Larcher lui-même n'a t-il pas regretté que le gouvernement n'ait pas écouté la CFDT dès le début des discussions sur le sujet ?

 WebCFDTBFC à partir d’un reportage de Pascal POIRIER SGEN CFDT Bourgogne

                                                                                       

-------------------------------------

1/ La « DHG » est l’ensemble des moyens d’enseignement (sont exclus les postes de direction, d’éducation – CPE et assistants d’éducation –, de documentation et ATSS) attribués à un établissement pour une année.

Pour plus de renseignements voir le guide pratique du SGEN CFDT « guide d’autoformation dotation horaire globale » téléchargeable sur  https://sgen-cfdt.fr/contenu/uploads/2015/04/guide_dauto-formation_-_dhg_colleges_2016.pdf

 2/Dotation globale horaire dans les établissements ruraux, Question d'actualité au gouvernement n° 1208G de M. Éric Gold (Puy-de-Dôme - RDSE) 

www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ20031208G&idtable=q373930|q373465|q372221|q372203|q371712|q373929|q373541|q373542|q373670|q372686&_s=19387D&rch=qa&de=19780101&au=20200329&dp=1+an&radio=deau&appr=text&aff=sep&tri=dd&off=0&afd=ppr&afd=ppl&afd=pjl&afd=cvn

 3/ Scolarisation des jeunes sourds et malentendants Question orale n° 0868S de Mme Nadia Sollogoub

https://www.senat.fr/questions/base/2019/qSEQ19070868S.html

 + Page Facebook de l’association « les mains libres de petit Pierre » qui intervient notamment mais pas seulement dans des établissements scolaires de la Nièvre et qui a été évoquée lors l’entretien avec la Sénatrice.

https://www.facebook.com/search/top/?q=les%20mains%20libres%20de%20petit%20pierre&epa=SEARCH_BOX

+ Journal du centre

https://www.lejdc.fr/saint-amand-en-puisaye-58310/actualites/anouck-camain-la-presidente-des-mains-libres-de-petit-pierre-est-lintervenante_13128354/

https://www.lejdc.fr/saint-amand-en-puisaye-58310/actualites/la-parole-aux-mains-libres-de-petit-pierre_13659473/

 4/ L'Ulis accueille des jeunes dont le handicap ne permet pas d'envisager une scolarisation continue dans une classe du milieu ordinaire, mais qui peuvent bénéficier d'une forme ajustée de scolarisation. Elle fait partie intégrante de l'établissement scolaire ordinaire dans lequel elle est implantée. Le nombre de jeunes est limité à 10 par établissement. (source Service public.fr). 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS