Hôpital Nord Franche-Comté : marre de passer incognito, les techniciens de labo mobilisés le 18 mai !

Publié le 21/05/2021

Le 18 mai dernier, les techinicien.ne.s de laboratoire de l’HNFC étaient mobilisé.e.s à la fois pour des revendications locales (conditions de travail et emplois), et nationales (reconnaissance de diplôme et reclassement en catégorie A de la Fonction Publique Hospitalière, rémunérations)

L'Hôpital Nord Franche-Comté - HNFC situé entre Belfort (Territoire de Belfort) et Montbéliard(Doubs) à Trévenans est né de la fusion des hôpitaux de ces deux villes il y a une dizaine d’années  et de l’intégration dans des locaux neufs communs en 2017 pour la plupart des services de Médecine-Chirurgie-Obstétrique de 817 places. Il comprend également 3 autres sites sanitaires et médico-sociaux :

  • Site du Mittan à Montbéliard (269 places)
  • Site Pierre Engel à Bavilliers (81 places)
  • Maison de retraite de Pont-de-Roide (46 places)

Il compte également un pôle logistique : production du linge, des repas, la gestion des stocks et la pharmacie, etc.

L’HFNC couvre  un bassin de population d’environ 350 000 habitants sur 3 départements du Nord Franc-Comtois autour de Belfort (Territoire de Belfort), Montbéliard (Doubs) et Héricourt en Haute-Saône.

 

« 18 Mai 2021 : Grève Tech de labo . Marre de passer incognito ! » telle était l’en-tête du tract CFDT-CGT-CNI-FO expliquant les raisons de leur mobilisation après avoir exposé la réalité de leur travail et les connaissances et compétences requises.

VISUEL MICROSCOPE

Revendications spécifiques à l’Hôpital Nord Franche-Comté

  • Trop de bruit et de courants d’air au sein du labo,
  • La fin de l’alternance jour/nuit en fin de carrière (et oui, le techniciens de labo travaille la nuit, le jour et les week-ends : les diagnostics n’attendent pas!),
  • L’adéquation des effectifs à la charge de travail les week-ends,
  • Le recrutement de techniciens de labo pour permettre les remplacements,
  • L’arrêt des modifications d’horaire et la possibilité de choisir sa quotité de travail.

VISUEL TUBES LABO

Revendications nationales

  • La réingénierie de notre profession avec une harmonisation et une reconnaissance de notre diplôme à un niveau 6 soit Bac+3,
  • Un reclassement en catégorie A (même si un engagement du ministère a été pris, nous attendons de voir les conditions de reclassement et un engagement formel),
  • Une revalorisation de notre salaire à hauteur de nos responsabilités,
  • La revalorisation des heures de nuit et de garde.

 

Mélanie MEIER du Syndicat CFDT Santé-service sociaux du Territoire de Belfort nous rapporte :

« Cette manif a mobilisé environ une cinquantaine de personnes, il y a même des techniciens qui sont venus de Mulhouse et Colmar. ….J'ai profité de cette journée pour expliquer l'implication de ma fédé dans la réingénierie du métier et du dossier porté depuis plus de deux ans. Les contacts étaient sympas, il faudra maintenant que l'on s'assure que les choses avancent en local.

…..Une délégation de 4 techniciens de labo et 4 délégués syndicaux reçus par le directeur ».

Capture d'écran 19-20 France 3 Franche-Comté du 18 mai 2021

capture d'écran

 

Mélanie était interviewée sur le "19-20" du 18 mai de France 3 qui a fait un petit reportage sur ce mouvement des techniciens de labo.

Elle y a exposé les revendications syndicales sur les conditions de travail, le bruit de fonctionnement des chaines de traitement, le froid, etc.

 

 

 

 

En téléchargement ci-dessous le tract intersyndical