Aménagement, développement durable et égalité des territoires, investissement dans les compétences & contrat de métropole au menu de la 1ière "vraie" réunion du "nouveau" CESER

Publié le 28/03/2018

Après deux réunions de"mise en place" consacrées aux élections de la présidence, du bureau et au règlement intérieur, le nouveau CESER (Conseil Economique, Social et Environnemental) de Bourgogne-Franche-Comté s'est réuni à Dijon le 27 mars 2018 pour une "vraie" pleinière. La CFDT avait choisi d'intervenir sur deux sujets : "plan d’investissement compétences" et "contrat de métropole".

Au menu de la réunion pleinière du 27 mars 2018 : 

  • Présentation de l’état d’avancement du Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET)
  • Conventions de partenariat Région-Départements relatives à la mise en oeuvre du Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs
  • Contrat canal de Bourgogne 2018-2022
  • Convention d'amorçage 2018 du Plan investissement dans les compétences
  • Schéma Directeur d’Accessibilité – agenda d’accessibilité programmée  (SDA Ad'Ap) volet routier sur le périmètre Franche-Comté
  • Faire de la Région Bourgogne-Franche-Comté une région à énergie positive
  • Contrat de métropole
  • Parc Naturel Régional du Morvan – Renouvellement de la Charte 2020-2035
  • Présentation de la stratégie de mandat 2016-2021 pour la Région Bourgogne-Franche-Comté

  La CFDT avait choisi d'intervenir sur deux sujets : "plan d’investissement dans les compétences" et "contrat de métropole".

 

 Plan d’investissement dans les compétences

La CFDT partage les remarques portées dans le projet d'avis  qu’elle approuve. Elle regrette toutefois l’absence de :

  • mention d’ accompagnement alors qu’il est très important pour un public non ou peu qualifié, ces actions de formation étant dédiées à la remobilisation pour élaborer un choix, un projet et la construction d' un parcours de formation . La CFDT souhaite que l'accompagnement fasse partie intégrante de la 2ème convention entre la région et Pôle emploi
  • la nécessaire articulation entre les différentes sources de financements pour garantir la totalité d'un parcours de formation sans risquer les ruptures d'ouverture de droits.
  • concertation avec les partenaires sociaux. La CFDT demande que la mise en place du Plan se fasse en concertation avec les partenaires sociaux.

 La CFDT a voté cet avis en téléchargement ci-dessous.

  

Débat sur le Contrat de métropole

L’avis présenté reprend la plupart des positions de la CFDT et c’est l’occasion d’élargir la réflexion du CESER.

 La place des villes

Au moins les plus grandes, « métropole » ou non, les villes  attirent le développement économique, démographique, des connaissances, de la culture. L’enrichissement de quelques-unes ne fonctionne pas plus avec les territoires qu’entre riches et les pauvres. Si ces villes attirent c’est dans le cadre d’un mouvement mondial de développement de l’urbanisation et non par la volonté de quelques-uns, élus ou non. Les élus ont un rôle à jouer mais leur mandat s’inscrit dans le cadre d’une enveloppe budgétaire affectée à un territoire, et d’une élection par les électeurs qui y résident. Ainsi chaque élu remplit sa mission quand il accompagne le développement de sa ville. Pourtant ce qui fera la force d’un ensemble urbain, c’est sa capacité à travailler en réseaux.

 Organiser une gouvernance pour plus de solidarités

Se trouve donc posée la question de la régulation, de la cohérence des relations entre ces villes et plus largement entre les territoires. Les compétences stratégiques confiées par la Loi à la Région lui donnent toute légitimité pour organiser cette cohérence et accompagner les points forts de chaque territoire et organiser les coopérations.

Le Conseil Régional doit assurer ce leadership, construit et non décrété. Face à une liste de projets, la question du positionnement, du choix des projets doit devenir lisible pour devenir plus stratégique. Quels sont les liens, les flux, autour de la métropole ? Quelle existence réelle des contrats de réciprocité ? Soutient à  la proposition de conseil de Métropole mais avec une participation plus ouverte que les seuls acteurs économiques.

 La CFDT a voté cet avis en téléchargement ci-dessous..

   

Nos mandaté/e/s dans le nouveau CESER

Joseph BATTAULT retraité de l’industrie optique,

Jean-Pierre BOUHELIER, retraité du centre de lutte contre le cancer,

Marie-Hélène CHEVALLIER, employée de banque,

Patricia DABERE formation professionnelle pour les adultes,

Bernard LAMBERT retraité d’un opérateur de télécommunication,

Manuelle LAMBERT assistante sociale Conseil départemental,

Patrick PEREIRA  éducateur spécialisé, secrétaire régional CFDT en charge de l’Union territoriale Nièvre-Charollais-Brionnais, 

Emmanuelle PERIN conseillère emploi,

Yann ROUSSET professeur,

Dominique RUHLMANN retraitée assistante sociale dans le médico-social non lucratif

Sabine TORT manipulatrice électroradiologie hospitalière.

  

Nos mandaté/e/s CFDT dans les commissions du CESER BFC

Cadre de vie et société :         Manuelle LAMBERT

Finances-Europe :                   Bernard LAMBERT & Joseph BATTAULT

Formation-recherche :            Dominique RUHLMAN, Patricia DABERE & Yan ROUSSET.

Mobilités-énergie :                  Jean-Pierre BOUHELIER

Territoires-environnement :   Sabine TORT

Economie-emploi :                  Patrick PEREIRA & Emmanuelle PERRIN